La BD en majesté à Angoulême

Une sélection officielle resserrée (59 albums contre 86 en 2012), un nombre de prix – les Fauves d’Angoulême – diminués (7 contre 12 l’année dernière), une présence forte de la bande dessinée indépendante et asiatique sont quelques-unes des caractéristiques de la 40e édition du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se tient à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 3 février. Parmi les événements marquants annoncés cette année : une rétrospective consacrée à Albert Uderzo, 85 ans, déjà récompensé en 1999 par le Prix du Millénaire, ou encore la venue du Japonais Leiji Matsumoto, 74 ans, créateur notamment de Capitaine Albator et de Galaxy Express 999, qui célèbre ses 60 ans de carrière. Plus de 150 originaux de Jean-Claude Denis, père de Luc Leroi, Grand Prix 2012 et président du festival, seront également exposés. Décerné dimanche, et pour la première fois soumis au suffrage des auteurs présents et accrédités pour la manifestation, le Grand Prix 2013 couronnera un créateur pour l’ensemble de son œuvre. Les artistes nominés cette année sont : Pierre Christin, Cosey, Nicolas de Crécy, Hermann, Manu Larcenet, Lorenzo Matotti, Alan Moore, Katsuhiro Otomo, Marjane Satrapi, Joann Sfar, Posy Simmonds, Jirô Taniguchi, Akira Toriyama, Jean Van Hamme, Chris Ware et Willem. Le vainqueur présidera, comme le veut la tradition, la prochaine édition de la manifestation.