Poésie visuelle et sonore en Camargue

« Ecouter le paysage », telle est la proposition insolite faite par l’association Le Citron Jaune – Centre national des arts de la rue installé à Port-Saint-Louis-du-Rhône et dédié à l’expérimentation artistique – aux artistes invités de la 14e édition du festival itinérant Les Envies Rhônements. Spectacles, danse, musique, arts de la rue et autres interventions plasticiennes sont au programme de la manifestation qui se déploie sur divers sites naturels du delta du Rhône, du 30 juillet au 2 août. « Véritable laboratoire à ciel ouvert, le festival invite les artistes à interroger la nature, à alerter sur les urgences environnementales et le devenir de ce territoire fragile et majestueux », précisent les organisateurs. Plusieurs installations sont d’ores et déjà en place, parmi lesquelles La Dérive sonore de Will Menter, une sculpture en bois flottés présentée au Bois François, à Port-Saint-Louis-du-Rhône, et qui restera visible jusqu’à sa disparition naturelle totale. Parmi la dizaine de propositions in situ, citons la Bouteille d’Abraham Poincheval, déposée sur la plage Napoléon du 24 au 26 juillet, avant de rejoindre le parc de la Révolution, à Port-Saint-Louis-du-Rhône, du 27 juillet au 2 août, ou encore Champ harmonique de Pierre Sauvageot, une série d’instruments livrés au souffle aléatoire du vent en plein marais du Vigueirat le temps du festival