Carnets de voyages visuels et artistiques par Agnès Varda

A partir de lundi et jusqu’au 23 décembre, Arte diffuse Agnès de-ci de-là, une série documentaire sur l’art contemporain réalisée par la cinéaste Agnès Varda. « Il n’y a pas d’intention absolument de transmettre ce qui est important, mais de transmettre ma curiosité », précise-t-elle. De Berlin à Nantes, en passant par Sète après un détour au Portugal, la réalisatrice passe d’un sujet à l’autre selon la méthode du « marabout bout de ficelle » qui fait sa signature, au gré du hasard, des opportunités et de ses envies. Elle invite par exemple le spectateur à rencontrer l’immense Manoel de Oliveira, Chris Marker, Jacques Demy, Pierrick Sorin ou encore Pierre Soulages. Le projet a duré trois ans, au cours desquels Agnès Varda, 83 ans, a beaucoup voyagé, filmant dans chaque ville visitée « des fragments, des instants et des personnes », des artistes mais aussi des gens sur les marchés, des fleuves, des arbres ou des avions. « Si on aime l’art, c’est parce qu’on peut l’intégrer dans la vie qu’on mène, et si on aime la vie, c’est aussi parce qu’il y a des artistes qui nous aident à vivre. »Programmation et information.