Bernard Moninot hôte de la galerie belgradoise CHaos

« Le dessin est une performance secrète que l’on peut faire en tous lieux avec un minimum de moyens, il est un territoire d’une liberté pouvant s’accorder toutes les démesures, écrivait Bernard Moninot en 2009. (…) Il est projection, prolongement du présent, anticipation d’une chose qu’il faut faire advenir. » Né en 1949 à Le Fay en Saône-et-Loire, l’artiste français explore depuis plus de quarante ans l’insaisissable : temps, lumière, ombre, vent, coïncidence, silence sont autant d’éléments et de notions qu’il réunit au cœur de sa démarche empruntant à la science pour mener des expériences d’une extrême poésie. Après avoir exposé cet été aux Beaux-Arts de Paris, où il enseigne depuis 2006, Bernard Moninot est actuellement l’hôte de la galerie Chaos – spécialisée en dessin –, installée à Belgrade en Serbie. Réalisées sur papier, mais aussi sur verre et sur soie, ses œuvres récentes y sont présentées jusqu’au 24 octobre. Parmi elles, une série de dessins créée avec l’aide d’un sonogramme et de la fréquence de la voix de l’artiste prononçant le mot « silence ». A découvrir tous les jours sauf le dimanche de 12 h à 20 h.