Triste record en Iran

Reporters sans frontières (RSF) attire l’attention sur le nombre de femmes journalistes, pas moins de dix, actuellement incarcérées en Iran. « L’Iran, qui comptait déjà parmi les cinq pays détenant le plus de journalistes au monde, possède désormais le triste record du nombre de femmes emprisonnées pour des activités journalistiques », constate Reza Moini, responsable du bureau Iran/Afghanistan de RSF. Plus d’infos sur le site de RSF. Visuel : Au 26 août 2019, dix Iraniennes étaient emprisonnées car journalistes. Photo © RSF.