Le Prix Sakharov aux Irakiennes Nadia Mourad et Lamiya Aji Bachar

Créé en 1988 par le Parlement européen pour rendre hommage aux personnes et organisations se consacrant à la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales, le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit a été décerné le 27 octobre dernier aux Irakiennes Nadia Mourad (23 ans) et Lamiya Aji Bachar (18 ans). Toutes deux issues de la communauté yézidie – ni chrétienne, ni musulmane –, persécutée depuis 2014 par l’Etat Islamique, elles sont parvenues à s’échapper après avoir été réduites par l’EI, comme des milliers d’autres jeunes femmes, à l’état d’esclaves sexuelles. Elles se consacrent depuis à la dénonciation de la traite des êtres humains et à la défense des droits des Yézidis.