David LaChapelle – Taureau ou caméléon ?

Le célèbre et sulfureux photographe américain présente à Paris près de 200 œuvres, dont les portraits de Naomi Campbell, qui s’expose en son plus simple appareil sur une table de salle à manger, et d’Uma Thurman dont le rouge à lèvres a manqué un virage… Démesure étatsunienne oblige, c’est la plus vaste et la plus complète collection de photographies jamais organisée en France. La Monnaie de Paris, dans le cadre de sa nouvelle politique d’accompagnement et de valorisation de la création contemporaine (on chuchote que l’institution est en mal d’argent frais) expose du 5 février au 31 mai 2009 la « rétrospective » de celui qui a été sacré en 1996 meilleur photographe de l’année par la revue française Photo ainsi que par American Photo Magazine. Voilà une occasion unique pour un public plutôt jeune et branché de découvrir en avant-première les dernières œuvres de l’artiste. Deux séries traitent de l’humanité plongée dans la catastrophe : Eveils (Museum, Statue, Cathedral), inspirée du récit du Déluge de la Genèse, et la série Deluge, dans la veine du chef-d’œuvre de Michel-Ange. Enfin, en exclusivité, les aficionados du pop art, du pompier glamour et du porno chic, pourront découvrir en 3D sa toute dernière nouvelle série réalisée en 2008, intitulée Présages d’Innocence (en référence au poème de William Blake : Auguries of Innocence). « J’ai essayé d’utiliser tout ce que j’ai appris en travaillant pour la mode et les célébrités pour l’appliquer maintenant à mes propres idées », a expliqué David LaChapelle à la presse. Ainsi, celui qui a fait fortune dans le people et la pub aurait décidé de mettre son talent au service d’une critique en règle de la société de consommation. Sans douter de sa sincérité, on peut s’interroger sur l’opportunité de sa démarche. Lassé de servir les plats au consumérisme postmoderne, chargerait-il désormais tel un valeureux taureau l’immoral Veau d’or ? A moins que la crise n’ait changé la donne et qu’il éprouve désormais un besoin impérieux de métamorphoser son art, à l’unisson de la sensibilité du public ? La réponse avec les prochaines images du photographe.

David LaChapelle

GALERIE

Contact
Jusqu’au 31 mai à la Monnaie de Paris 11, quai de Conti 75006 Paris. Tél. : 01 40 46 56 66. @Tlj de 10<sp>h<sp>30 à 19<sp>h, 10 et 8 euros. www.davidlachapelle.com
Crédits photos
Statue © David LaChapelle,Museum © David LaChapelle,Uma Thurman Gossip © David LaChapelle