Christophe De Angeli – Le rêveur diurne

Lorsqu’il sort, diplôme en poche, de l’Ecole des beaux-arts de Paris en 1994, Christophe De Angeli s’engage dans une exploration toute personnelle des techniques à l’eau et au pastel sec, construisant au fil de ses expérimentations, une œuvre picturale essentiellement figurative. « J’attache beaucoup d’importance au sujet, à la composition et à l’atmosphère générale qui s’en dégage », explique-t-il. L’artiste aime travailler et élaborer des univers très différents et mener de front plusieurs projets. Dans son monde en noir et blanc, il peut, par le biais de la technique à l’eau « laisser courir librement la pensée sur le papier. C’est dans la dernière étape du travail, qui consiste à étaler le fusain sur toute la surface, puis à l’inciser ou à graver directement sur le papier, que les formes se précisent vers une figuration que suscitent l’imagination et la surprise des formes. » Ce que révèle alors le tableau, empreint de mystère et d’étrangeté, semble bel et bien échappé d’un rêve éveillé, car « tout cela n’a rien à voir avec des rêves nocturnes », précise-t-il. Pour autant, cet univers onirique s’accorde parfaitement à ses pastels secs où des personnages aux histoires singulières jouent avec le « fil conducteur » subtilement déroulé par l’artiste, qui, là encore, voit « au fur et à mesure de la composition », les protagonistes de sa toile tisser des liens discrets, converger comme par inadvertance les uns vers les autres, et se retrouver, finalement, rassemblés pour on ne sait quel mystérieux conciliabule dont l’artiste seul semble détenir le secret.

GALERIE

Slider: images non trouvées

Contact
Jusqu’au 20 juin Galerie du Crous, 11, rue des Beaux-Arts, 75006, Paris, France.
Tél. : 01 43 54 10 99 http://www.crous-paris.fr.

Crédits photos
Lily et son amoureux © Christophe De Angeli,Siamoises, technique mixte sur papier © Christophe De Angeli,Faune, technique mixte sur papier © Christophe De Angeli,Escalier, technique mixte sur papier © Christophe De Angeli,Portraits couplés, pastel à l’huile sur papier © Christophe De Angeli