RSF interpelle le Défenseur des droits français

Samedi 8 décembre, plusieurs journalistes couvrant les mobilisations des « gilets jaunes » ont été visés par des tirs de flash-ball des forces de l’ordre, tandis que d’autres se sont fait confisquer leur équipement de protection individuel, des casques, lunettes et masque à gaz ainsi que leur matériel. « Face à la gravité des événements, RSF interpelle le Défenseur des droits, Jacques Toubon, afin qu’il se saisisse sans délai de ces différents cas de violence », a notamment déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. A noter que la France se situe à la 33e place du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2018. Plus d’infos sur le site de Reporter sans frontières.