Nouvel acte de censure au Tchad

Le 14 novembre dernier, les autorités tchadiennes ont ordonné la fermeture de la radio communautaire Barkadjé, installée à Kélo, à 400 km au nord-est de la capitale N’Djamena. Son directeur, Edmond Kandi Weidigué, est depuis en détention, sans qu’aucune charge précise n’ait été retenue contre lui. Il lui est reproché d’avoir rapporté la reprise d’affrontements violents entre éleveurs et agriculteurs, qui s’opposent dans un conflit foncier dans la région. En d’autres termes, d’avoir fait son travail de journaliste… Le Tchad occupe la 127e place sur 180 pays dans le Classement mondial 2016 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

Print Friendly, PDF & Email