Le juge turc Murat Arslan condamné à 10 ans de prison

Agé de 44 ans et lauréat 2017 du prix Vaclav-Havel de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Murat Arslan a été condamné, vendredi 18 janvier à Ankara, à dix ans de prison pour « appartenance à une organisation terroriste », sans qu’aucun fait de « terrorisme » n’ait pourtant été prouvé. Le magistrat et défenseur des droits de l’homme, ancien rapporteur de la Cour constitutionnelle turque, auquel il est reproché d’appartenir à la communauté de Fethullah Gülen, le prédicateur exilé aux Etats unis et accusé par le gouvernement d’être l’instigateur du coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016, était en détention préventive depuis plus de deux ans. Pour plus d’informations, lire l’article du Monde daté du 20 janvier. Visuel : Murat Arslan. © DR.