Fémina ou la réinterprétation des modèles

L’exposition Fémina ou la réinterprétation des modèles ouvre ses portes au Pavillon Vendôme à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Le jour même, Silence, une œuvre de Zoulikha Bouabdellah – 28 tapis de prières sur lesquels sont posés 28 escarpins dorés – est retirée, après que la mairie eut fait part d’un message de la Fédération des associations musulmanes de la ville avertissant du risque potentiel d’incidents. En réaction, l’artiste Orlan a demandé que son œuvre – Orlan en Grande Odalisque d’Ingres (1977) – soit également décrochée et une lettre ouverte a été publiée dénonçant « cette atteinte rampante à la liberté d’expression ».

 

Silence, Zoulikha Bouabdellah.