Deux journalistes assassinés au Kurdistan irakien

13 août. Le journaliste kurde Widat Hussein Ali a été enlevé et assassiné à Dohuk, dans le nord-ouest du Kurdistan irakien. Agé de 28 ans, il travaillait pour l’agence pro-PKK RojNews. Le lendemain, dimanche 14 août, ce sont un caméraman de la chaîne Kurdistan TV – qui appartient au Parti démocratique du Kurdistan (PDK) –, Moustapha Saïd, qui a été tué et le reporter Hayman Nanqli qui a été grièvement blessé, tandis qu’ils couvraient les affrontements se poursuivant entre les forces kurdes et le groupe Etat islamique à l’est de Mossoul… « Les journalistes au Kurdistan irakien sont souvent victimes de menaces, de pratiques d’intimidations, d’agressions et d’arrestations arbitraires, a déclaré Alexandra El Khazen, responsable du bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières, pourtant, peu d’actions sont entreprises afin de leur rendre justice. RSF rappelle qu’une presse libre fait partie des fondamentaux démocratiques et demande aux autorités du Gouvernement régional du Kurdistan (KRG) de déployer les moyens nécessaires afin de protéger le travail des journalistes. » Visuel : Widat Hussein Ali, photo NRT TV.