Dix ans de prison pour la journaliste iranienne Narges Mohammadi

Narges Mohammadi

La journaliste iranienne Narges Mohammadi a été condamnée à 10 ans de prison ferme par le Tribunal de la Révolution de Téhéran – elle avait comparu le 20 avril dernier –, a-t-on appris par sa famille le 18 mai. Ce en vertu de trois chefs d’accusation : « réunion et complot contre la République islamique », « propagande contre le régime » et « collaboration » avec l’association Legam, qui milite pour l’abolition progressive de la peine de mort en Iran, une cause interdite dans ce pays. Quelque 30 journalistes et citoyens-journalistes sont actuellement emprisonnés en Iran, 169e état sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse 2016 établi par Reporters sans frontières.