Attention, radar… pour piétons !

« Surprendre le passant, l’interpeller, parler de la ville et du patrimoine avec des codes d’aujourd’hui, réfléchir sur la notion de panneau et d’interdit. » Telle est l’idée développée par l’artiste Benoit Thiollent à travers l’installation, dans le centre de Rouen, de son radar pour piétons assortis de panneaux signalétiques. Directement inspirés de leurs homologues routiers destinés aux automobilistes, ils se déclinent selon trois modèles : l’un rond, bordé de rouge, pour la limitation de vitesse (3 km/h), le deuxième, rectangulaire, pour l’avertissement « contrôle piéton automatique » et, enfin, une version grisée pour la fin de limitation. Accroché en hauteur, le radar émet un flash régulier mais ne prend pas d’image. Un autre panneau, explicatif celui-ci, invite les passants à découvrir deux statuettes de bois cramponnées à la devanture d’une boutique, disposées là en hommage à Eustache et Frédéric Berat, deux frères musiciens du 19e siècle. Cette intervention, intitulée « Zone 3 » est présentée dans le cadre du festival annuel d’art contemporain Rouen impressionnée qui prend fin dimanche 20 novembre.