Vincent Mauger revisite les caves Ackerman

Vincent Mauger
Monument Synthétique, Vincent Mauger, 2016. Photo Olivier Chable.

En 2015, la Maison Ackerman créait, en collaboration avec l’Abbaye Royale de Fontevraud, la Résidence Ackerman + Fontevraud La Scène, prenant la forme d’une invitation faite à un artiste à venir investir les caves Ackerman situées à Saumur. Julien Salaud en fut le premier lauréat – son œuvre Fleuve Céleste restera visible jusqu’en 2018 –, Vincent Mauger, le deuxième. Ce dernier articule sa démarche artistique autour d’une réflexion sur la forme et les matériaux, mais également sur la concrétisation de ce que serait un « espace mental » : ses œuvres évoquent ainsi aussi bien la construction de pensées qui s’échafaudent face à un lieu, que des univers virtuels créés par le biais des mathématiques. En avril dernier, l’artiste a dévoilé Monument Synthétique, une pièce monumentale jouant avec l’espace d’exposition insolite offert par la galerie troglodytique des caves Ackerman, dont la hauteur avoisine les neuf mètres. Elle est constituée de caisses en plastique coloré, à la trame hachurée, qui rappellent celles utilisées pour les vendanges manuelles. « Monument Synthétique fait appel à l’imaginaire des visiteurs, les amène à s’emparer mentalement de ce morceau de paysage à la variation d’échelle surprenante, allant jusqu’à les inviter au déplacement physique tant les lectures sont nombreuses », explique Vincent Mauger. L’œuvre est à découvrir jusqu’en 2019.