Soirée spéciale Ukraine | Guerres et exils, 1917-2022

Evgeniy Pavlov, Alternative, 1985, tirage gélatino-argentique, collage. Courtesy : Galerie Alexandra de Viveiros

Face à la situation de guerre en Ukraine et à l’invasion du pays, le Musée National de l’histoire de l’immigration à Paris en partenariat avec la revue Esprit organise une soirée exceptionnelle autour des violences de guerre et de l’exil, depuis les révolutions de 1917 jusqu’à l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe en février dernier. Un éclairage pour permettre à tout un chacun de comprendre les causes et les enjeux de cette guerre qui semblait plus qu’improbable aux yeux des pays européens.

Une soirée en trois temps, présentée et animée par Marianne Amar, historienne, responsable de la recherche au Musée national de l’histoire de l’immigration, avec au programme, deux tables rondes et une lecture performée d’extraits littéraires, de carnets, lettres et poésies.

La première table ronde, animée par Catherine Gousseff, historienne, directrice de recherche au CNRS et Alain Blum, directeur de recherche à l’INED et directeur d’études associé à l’EHESS, reviendra sur un siècle de relations entre la Russie et l’Ukraine, marqué par différentes formes de violence et leurs conséquences : guerres, répression politique, déportations, famine (Holodomor). L’émigration depuis la Russie contemporaine, qu’il s’agisse de « nouveaux dissidents  » ou de départs d’une élite éclairée, sera également évoquée autour de cette table.

Le second volet de cette soirée sera consacré au devenir de l’Ukraine indépendante qui se joue autour de l’Europe et ses valeurs et de son adhésion à l’Union européenne. Après huit années d’une guerre d’intensité variable, l’armée russe a envahi l’Ukraine le 24 février 2022 entraînant un cycle de violences, d’exils et de déplacements forcés d’une ampleur inédite depuis la Seconde Guerre mondiale. Réfugié en France, Ivan Savchuk, géographe de l’Académie militaire des Sciences à Kiev, témoignera des premiers jours de la guerre sur place et de son exil, qui l’a mené à traverser plusieurs pays européens, avant de s’arrêter à Paris. Céline Schmitt, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, évoquera les procédures mises en place en urgence pour les réfugiés ukrainiens par les institutions internationales et les politiques d’accueil dans les différents pays européens. Elle posera également la question des discriminations à la frontière, notamment envers les réfugiés non-Ukrainiens.

Enfin pour clore cette soirée instructive, Sophie Lewisch et Nikita Gouzovsky de la Compagnie Hors Jeu, proposerons une lecture performée de textes choisis éclairant les thèmes abordés. Visuel> Evgeniy Pavlov, Alternative, 1985, tirage gélatino-argentique, collage. Courtesy : Galerie Alexandra de Viveiros. Infos pratiques> Le 19 avril de 18 h 30 à 20 h 30 au Palais de la Porte Dorée au Musée de l’histoire de l’immigration, 293, av. Daumesnil 75012 Paris. Entrée gratuite, réservation recommandée.