Les « Ephémères » de Zloty pérennisés à Paris

Les passants curieux, marchant le nez en l’air dans la rue du Dessous-des-Berges dans le XIIIe arrondissement parisien, auront sans doute remarqué l’artiste à l’œuvre, depuis ce lundi 21 octobre, à la hauteur du n° 44. Dans ce quartier connu pour ses cimaises à ciel ouvert dédiées à l’art urbain, une nouvelle fresque monumentale et pérenne devrait voir le jour d’ici demain sur le pignon de l’immeuble surplombant le jardin Berthe Morisot. Baptisée Ephémère, elle est le fruit d’un projet qu’accompagne la galerie Mathgoth en partenariat avec le bailleur social Paris Habitat, et est signée Gérard Zlotykamien, dit Zloty. Le plasticien français a au préalable soumis trois propositions aux habitants du quartier, soucieux du fait que ces derniers seront amenés « à vivre quotidiennement avec elle ». La galerie Mathgoth présente par ailleurs, jusqu’au 9 novembre, une exposition qui offre l’occasion de revenir sur le parcours exceptionnel de Gérard Zlotykamien, né en 1940, et de découvrir ses créations les plus récentes. Précurseur de l’art urbain, il a tracé illégalement ses premiers Ephémères, figures fantomatiques caractéristiques de son travail fondé sur le devoir de mémoire vis-à-vis des individus disparus du fait de la violence et de la bêtise humaines, dès 1963 en Angleterre, et n’a jamais plus cessé de peindre en extérieur, toujours à la bombe aérosol. Visuel : Vue de l’œuvre signée Zloty au 44 rue du Dessous-des-Berges à Paris. Photo galerie Mathgoth.