Les acquisitions 2019 de la Fondation Colas dévoilées

Agent Douleur, Agent saxifrage n°1, Paysages émophoniques, Lucie Picandet, 2019.

La Fondation Colas a dévoilé, ce jeudi 14 novembre, les dix tableaux réalisés par les lauréats 2019 de son programme de commande annuel, qui a pour spécificité de ne s’articuler qu’autour d’un seul et vaste thème : celui de la route, cœur de métier du groupe Colas. Initiée il y près de 30 ans, cette action de mécénat entend promouvoir la peinture contemporaine tout en créant des ponts entre artistes et salariés. « Notre démarche est avant tout humaine, insiste Hervé Le Bouc, qui passe cette année le flambeau de la présidence de la Fondation Colas à Frédéric Gardès. Notre volonté est d’aider ces artistes à éclore, à pousser plus loin leur créativité et notoriété. Car l’art est une nourriture nécessaire au bien-être de chacun, particulièrement dans le monde l’entreprise. » La collection constituée au fil des ans, forte de quelque 380 toiles, est en effet répartie entre les différents espaces de travail et de réception du groupe, en France comme à l’étranger ; les accrochages varient régulièrement, notamment en fonction des demandes des collaborateurs eux-mêmes. Elle s’enrichit en 2019 des œuvres de Cécile Bart, Stéphane Dafflon, Blaise Drummond, Erró, Philippe Favier, Gregory Forstner, Minjung Kim, Tingyi Lee, Lucie Picandet et des frères Quistrebert. Un ensemble réjouissant et éclectique, tant dans la manière d’appréhender la thématique imposée que dans le choix des techniques et matériaux. Quelques exemples. Alors qu’Erró nous invite à plonger dans son univers toujours aussi délirant et débordant d’énergie aux côtés de personnages qui empruntent ici la Route du Père Noël, Lucie Picandet nous ouvre les portes d’un imaginaire foisonnant qui puise son inspiration dans sa passion pour les mots, leur histoire et leur(s) sens (Agent Douleur, Agent saxifrage n°1, Paysages émophoniques) ; suspendue dans la pièce, la toile de Cécile Bart (Bascule #2) témoigne des recherches picturales de l’artiste s’articulant inlassablement autour des notions d’espace, de lumière et de couleur, tandis que Philippe Favier trace les contours d’un paysage avec une infinie poésie. L’année dernière, la fondation a par ailleurs lancé un nouveau programme de mécénat dédié à l’art urbain. Parmi les réalisations soutenues dans ce cadre, citons la fresque créée par Mathias Brez sur la centrale béton du groupe Servant, à Villeneuve-les-Béziers (34), celle d’ALFE sur le site SPME, à Bonneuil-sur-Marne (94), ou encore la peinture murale monumentale d’Helen Bur, réalisée à Rennes en octobre dernier à l’occasion de la biennale de street art Teenage Kicks. Plus d’infos sur les actions de mécénat de la Fondation Colas d’un clic !

Crédits photos

Chagrin Falls (Tips for Mountain Driving) © Blaise Drummond, photo Jean-François Fanet / Fondation Colas – AST 379 © Stéphane Dafflon, photo Jean-François Fanet / Fondation Colas – 315 route de PEYRUS © Philippe Favier, photo S. Deman courtesy Fondation Colas – Bascule #2 © Cécile Bart, photo Jean-François Fanet / Fondation Colas – La route du Père Noël © Erró, photo S. Deman courtesy Fondation Colas – Agent Douleur, Agent saxifrage n°1, Paysages émophoniques © Lucie Picandet, photo Jean-François Fanet / Fondation Colas – The Collector © Gregory Forstner, photo S. Deman courtesy Fondation Colas – Coal Tar © Florian et Michaël Quistrebert, photo S. Deman courtesy Fondation Colas – La Strada © Kim Minjung, photo Jean-François Fanet / Fondation Colas – Rêverie © Tingyi Lee, photo S. Deman courtesy Fondation Colas – © Mathias Brez, photo Idriss Bigou-Gilles / Fondation Colas