Histoire de l’art et censure : l’INHA invite au débat

Le 27 juin, l’Institut national d’histoire de l’art, à Paris, invite Julie Bawin (Université de Liège) et Thomas Golsenne (INHA) dans le cadre des ses Débats. Alors que la société française fait face à de nombreuses crises et que les débats agitent l’espace public, comment l’histoire de l’art peut nous permettre de remettre en perspective les enjeux contemporains ? Tous les derniers jeudis du mois, l’INHA invite des historiennes et historiens de l’art à débattre de sujets d’actualité. Les questionnements autour de la montée en puissance de l’intelligence artificielle, de la crise écologique, des enjeux des restitutions, des liens entre institutions culturelles et collectifs indépendants ou encore l’utilisation de notions comme celle de la « préférence nationale » seront tout autant de prismes pour aborder la manière dont l’histoire de l’art en tant que discipline peut répondre aux défis de la société actuelle.
La prochaine séance aura pour thème « Histoire de l’art et censure ». A l’heure où, de Miriam Cahn à Anish Kapoor, nombre d’interventions artistiques dans l’espace public et muséal mènent à des appels à boycott ; et où les demandes de déboulonnage et de désaccrochage touchent les œuvres du passé, quelle position doivent embrasser l’historienne et l’historien de l’art mais aussi les institutions ? Pour certaines œuvres, la censure passée ajoute par ailleurs une strate d’histoire qu’il est impossible de mettre de côté. Quels codes alors adopter pour informer, mais surtout préserver et étudier les œuvres dans une société de plus en plus polarisée ? Autant de questions qui seront abordées par les invités. La modération du débat sera assuré par Claire Moulène de Libération.

Contact> Les débats de l’INHA, Histoire de l’art et censure : quelle position adopter ? de 18 h 30 à 19 h 30 le jeudi 27 juin 2024, Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari , 2 rue Vivienne, 75002 Paris. Tél. : 01 47 03 89 00.

 

Print Friendly, PDF & Email