Corps et identité en question(s) à Montréal

Eve 2050 (détail), par la compagnie Van Grimde Corps Secrets

Dans une approche transdisciplinaire du corps dansant, la recherche et les créations de la compagnie canadienne Van Grimde Corps Secrets, que dirige Isabelle Van Grimde, s’enrichissent des apports de différentes disciplines – sciences pures, sociales et humaines côtoient les pensées du théâtre, de la musique et de la littérature – pour livrer une vision plurielle du corps, ancrée dans son temps. Elle travaille actuellement autour de la question de la rédéfinition des frontières du corps et de ses identités à l’heure du numérique et des nouvelles technologies et a conçu dans ce cadre Eve 2050, un projet artistique en trois volets qui s’appuie sur une association inédite de différents logiciels de traitement et d’analyse de l’image, de systèmes de capture du mouvement et des plus récents développements des technologies interactives. Il s’articule autour du personnage d’Eve, qui représente tous les genres, tous les âges et toutes les nationalités. Après en avoir présenté l’an dernier les deux premiers volets, une websérie et une installation-performance à laquelle le public était invité à participer, la compagnie s’apprête à dévoiler la troisième partie du projet : une œuvre scénique programmée du 8 au 11 octobre prochain à l’Agora de la danse, à Montréal. Huit danseurs d’origines variées évoluent dans un environnement immersif et interactif évoquant une humanité connectée où se côtoient de multiples possibles : mutations génétiques, cohabitation des intelligences humaine et artificielle (IA), rêves d’immortalité, survie numérique, etc. Tout en engageant avec le spectateur une réflexion artistique, esthétique et éthique sur le devenir de l’être humain et du corps à l’ère du numérique et des avancées biomédicales, Eve 2050 entremêle danse et arts numériques pour lancer un appel poétique à nourrir l’intelligence artificielle de toute la diversité des cultures, des genres et des âges. A noter, l’organisation d’une table ronde avec les chercheurs impliqués dans le projet Eve 2050, le 11 octobre à 17 h, au Café-Bar de l’Agora de la danse (entrée libre).