La commande publique explorée à Ivry-sur-Seine

Croquis signé Fabrice Hyber, 2000.
Croquis signé Fabrice Hyber, 2000.

Pionnière en matière de commande publique artistique, la Ville d’Ivry-sur-Seine (au sud de Paris) présente, en collaboration avec le Centre national des arts plastiques (Cnap), une exposition intitulée Le Territoire à l’œuvre. L’occasion d’appréhender la grande diversité qui caractérise, depuis le début des années 1980 – un fonds dédié a été mis en place en 1983 –, le processus créatif de la commande artistique dans l’espace urbain. Quelque 170 maquettes et documents issus de la collection du Cnap et illustrant les projets de près de 70 artistes – parmi eux, Ben, Martin Boyce, Didier Faustino, Carsten Höller, Fabrice Hyber, Emilia et Ilya Kabakov, Matt Mullican, Bernard Pagès, Jaume Plensa, Sarkis, Alain Séchas, Daniel Spoerri ou encore Tatiana Trouvé – sont offerts au regard ; l’ensemble permet de prendre la mesure des évolutions ayant marqué l’intégration de l’œuvre d’art dans la ville au fil des 33 dernières années. La tradition de la sculpture monumentale a en effet peu à peu cédé – pour partie – la place à de nouvelles formes d’expression, tandis que les œuvres ont progressivement « délaissé » les espaces dits privilégiés, pour s’aventurer le long d’axes de circulation (lignes de tramway, voies routières) ou investir des zones périphériques ou industrielles. Le territoire à l’œuvre est une proposition à découvrir à la galerie Fernand Léger – lieu de production, de résidence et d’exposition artistiques –, jusqu’au 18 février (du mardi au samedi de 14 h à 19 h) à Ivry-sur-Seine.