Nature et résilience à Neuilly-sur-Seine

Symbole de la vie et compagnon fidèle de l’homme à travers les âges, l’arbre est au cœur d’une riche et dense exposition proposée jusqu’au 30 juin au théâtre des Sablons, à Neuilly-sur-Seine aux portes de Paris. L’Arbre qui ne meurt jamais réunit une quarantaine d’artistes internationaux – parmi lesquels Tadashi Kawamata, Brigitte Olivier, Giuseppe Penone, Jaume Plensa, Eric Samakh ou encore Barthélémy Toguo – et offre au regard une cinquantaine d’œuvres dont quatre productions spécifiques autour de la question de la représentation de l’arbre dans la création contemporaine. Peinture, gravure, sculpture, photographie, vidéo et installation sont ici représentées pour illustrer la permanence de l’arbre au sein de la représentation artistique et le répertoire infini de formes, signes, symboles et récits qu’il constitue. L’exposition s’articule en trois temps, à l’image du cycle de la vie : Arborum, qui s’appuie sur l’idée de la naissance d’un paysage, Metamorphosis ou « L’Homme-Arbre », conçu pour tenter d’établir un parallèle entre la vie de l’arbre et celle de l’homme, et Résilience, qui ouvre une porte sur les relations harmonieuses ou conflictuelles, mais toujours privilégiées, entretenues entre l’homme, la nature et l’urbanité. Plus d’informations.