A Caen, mises en résonance autour de Marcel Hasquin

Après avoir lancé l’an dernier la biennale Rencontres internationales d’art contemporain, le collectif Arkan, les arts à Caen a initié un autre concept-événement : « 6+1», conçu autour d’un thème et/ou d’un artiste, qui se tiendra lors des années impaires. Il s’agit ici d’entrer dans la problématique de l’œuvre d’un artiste reconnu et de la mettre en relation avec les travaux d’autres artistes, dont des représentants de la génération dite « montante » sur la scène nationale. « Résonances d’humanité, entre sacré et profane » est l’intitulé de la première édition qui réunit les sculpteurs Pierre Amourette et Inès Lopez Sanchez Mathély, le photographe Hervé Desvaux et les peintres Pascal LaloyAnne-Marie Cutolo et StepK autour de l’œuvre picturale de Marcel Hasquin. Elle se tient en deux lieux : la Collégiale du Saint Sépulcre et l’Église du Vieux Saint-Sauveur, respectivement jusqu’au 1er et jusqu’au 7 avril. Entrée libre, tous les jours de 11 h à 19 h. Une rencontre avec les artistes est organisée lundi 1er avril à 15 h, à l’église du Vieux Saint Sauveur.