Quand les insectes festoient

Le Centre d’art contemporain du Luxembourg belge présente, jusqu’au 4 septembre à Montauban-Buzenol, Le banquet, Beginning of the end, une œuvre d’Ivana Adaime Makac. La plasticienne argentine mène des travaux sur la représentation de l’animal, en l’occurrence celle des insectes, et s’inspire du mode de représentation des sciences naturelles. Ici, elle propose une installation « évolutive » constituée de vivariums abritant des criquets pèlerins et des « sculptures composées avec des fleurs, fruits, légumes et autres matières comestibles ». « Cette pièce interroge l’image des criquets pèlerins, conjuguant le domestique et le nuisible, explique l’artiste. Connus et chassés pour leurs essaims ravageurs en Afrique, ils sont désormais élevés en Europe pour servir de nourriture vivante aux animaux de compagnie tels que les reptiles et les amphibiens. De cette situation paradoxale et des recherches autour du genre de la nature morte surgissent les bases de ce projet. »

Entrée libre du mardi au dimanche de 14 h à 18 h.