Art et nanotechnologies en questions à Beaubourg

L’art à l’échelle nanoscopique est l’intitulé d’une conférence proposée par la plasticienne Olga Kisseleva, dans le cadre du festival Hors Pistes, qui se tient jusqu’au 3 février au Centre Pompidou à Paris. Dédiée aux images contemporaines, la manifestation s’intéresse plus particulièrement cette année à la miniature. D’où cette réflexion engagée sur les applications potentielles des nanotechnologies, jugées miraculeuses tout en mettant à profit les propriétés biologiques, optiques, électroniques et magnétiques uniques des nanoparticules. Mais cet engouement pour le nano ne dépasse-t-il pas les limites du raisonnable ? Les artistes s’invitant par ailleurs aujourd’hui dans le débat public opposant scientifiques et écologistes, comment envisager l’expérience esthétique du spectateur lorsque le matériau de l’œuvre devient sensible à son environnement ? Telles seront notamment les questions abordées durant le débat libre d’accès, prévu à 15 h, ce samedi 26 janvier, dans la petite salle du centre Pompidou. Le programme complet du festival.