Art et engagement humanitaire au Sénat

Daniel Buren, Jim Dine, Vik Muniz, Giuseppe Penone, Luc Tuymans, ou encore Jeff Wall comptent parmi les vingt-trois artistes de renom – d’une dizaine de nationalités différentes – à participer au projet Artistes du monde pour Handicap International, qui fait actuellement l’objet d’une exposition au Sénat. Qu’ils soient peintres, sculpteurs ou photographes, chacun a conçu une œuvre spécifiquement pour l’occasion qui a été éditée entre cinq et cent exemplaires, selon leurs habitudes en la matière. Ce sont donc des centaines d’œuvres qui ont ainsi pu être vendues au profit de l’association humanitaire, notamment connue pour son engagement contre les mines anti-personnel. « De tous les combats entrepris par Handicap International pour damner le pion à la misère du monde, celui des mines anti-personnel est certainement celui qui a valu à l’ONG sa notoriété la plus grande, particulièrement dans le milieu de l’art », soulignent Harry Jancovici et Philippe Cardinal, les deux initiateurs du projet qui s’est étendu sur trois ans. L’exposition se tient jusqu’au 30 juin à Paris à l’Orangerie du Sénat, 19 bis, rue de Vaugirard. Entrée libre.