Le clin d’œil de Michel Paysant au GRAV !

La Fondation Vasarely accueille, jusqu’au 20 septembre à Aix-en-Provence, L’œil phénomène, une exposition art et science inédite qui met en regard une série d’œuvres signées par des artistes du GRAV – le Groupe de Recherche d’Art Visuel a réuni entre 1960 et 1968 Horacio Garcia-Rossi (1929-2012), Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino (1932-2014), Joël Stein (1926-2012) et Yvaral (1934-2002) – et NOA (Nano Op Art) ; conçue par Michel Paysant, elle est la première œuvre d’art optique à l’échelle nanoscopique. Réalisée par le biais d’un dépôt d’or sur une plaque de silicium et de la technique de la lithographie électronique, NOA ne peut être appréhendée que grâce à un puissant microscope. Toutes les pièces présentées sont issues des collections de la galeriste parisienne Lélia Mordoch et de son frère José Mijan. « L’art géométrique répond à une volonté de recherche systématique qui privilégie la poésie et l’esthétique, relèvent ces derniers. Victor Vasarely fut un maître en la matière. Un maître qui sut travailler avec la génération qui lui a succédé et c’est ainsi que la géométrie mène au cinétisme dans une volonté de recherche où l’art et la science se rejoignent pour permettre aujourd’hui à Michel Paysant de créer cette nano-sculpture cinétique, point d’orgue d’une collection où l’art géométrique rejoint l’art conceptuel. »