Vive la connaissance et le non-savoir !

Après Berlin, Varsovie, Vienne, Riga, Tallinn, Liverpool ou encore Jaffa, Paris accueille ce samedi 21 novembre, de 20 h à 23 h 30 au Musée de l’Homme, le « Blackmarket for Useful Knowledge and Non-Knowledge » (le Marché noir de la connaissance et du non-savoir), une manifestation – dont c’est la 18e édition – bâtie sur un concept imaginé par la dramaturge allemande Hannah Hurtzig : mettre en scène, à la manière d’une vaste performance, quelque 150 conversations d’une demie-heure entre membres du public et 75 experts et activistes œuvrant dans les champs les plus variés – artistes, scientifiques, diplomates, philosophes, acteurs culturels, bergers, activistes, etc. – autour du thème « Devenir terriens » ; plus précisément, autour de notre capacité à vivre ou à survivre dans une nouvelle ère, nommée l’Anthropocène, qui a débuté au XVIIIe siècle, lorsque les activités humaines ont commencé d’avoir un impact global significatif – qui s’accélère aujourd’hui – sur l’écosystème terrestre. La soirée sera rythmée par six séquences de 25 conversations de 30 minutes, au cours desquelles le public pourra soit participer aux échanges, soit écouter ceux-ci en temps réel grâce à des casques audio multicanaux mis à disposition de tous. Inscription aux conversations sur place à partir de 19 h ; entrée libre dans la mesure des places disponibles. Plus d’infos sur www.formsofcouncil.org.