La contestation primée en Russie

Le ministère russe de la Culture a récemment décerné le prix 2011 de l’Innovation en matière d’art contemporain au groupe d’artistes contestataires Voïna (qui signifie la guerre), créé en 2007 et dont des membres ont parfois été incarcérés pour leurs performances extrêmes. L’œuvre récompensée est un phallus d’une soixantaine de mètres dessiné en novembre dernier sur le sol du pont mobile Liteïni, situé sur la Neva à Saint-Pétersbourg. Le pont relevé, l’énorme dessin se dressait juste en face des bureaux du FSB, la sécurité d’Etat. Après cette action, les deux leaders de Voïna, Oleg Vorotnikov et Leonid Nikolaïev, ont été arrêtés et ont passé trois mois en prison. Ils encourent pour le moment jusqu’à sept ans de détention.