Michel Paysant fait parler le verre

Actuellement en résidence au Musée des Arts décoratifs, à Paris, Michel Paysant s’est vu confier pour « mission » de redonner à voir la collection, d’amplifier le regard et l’écoute, les sens et les sensations du visiteur. S’appuyant sur une démarche mêlant art et sciences – il utilise notamment un oculomètre pour dessiner avec les yeux –, poursuivie depuis plus de dix ans et s’articulant plus particulièrement autour de la qualité de l’observation, l’artiste propose ainsi une série d’événements – installations, ateliers, laboratoires – au sein de l’institution, questionnant les modes de perception des œuvres et invitant à les comprendre au sens étymologique : soit de saisir leur sens mais aussi de les intégrer dans un ensemble (la collection, le monde). Dans le cadre de la Nuit des musées 2015, le public pourra ainsi découvrir, à partir de 11 h ce samedi 16 mai, Rêver le verre, une installation performative conçue par Michel Paysant, en collaboration avec le verrier Richard Loesel et le compositeur Nocto, qui met en scène Handsign : un alphabet fondé sur la langue des signes française et constitué de mains en verre sculptées et modelées une à une au chalumeau, que le visiteur sera invité à utiliser pour composer et matérialiser en silence les mots et phrases de son choix. Plus de 3 000 événements sont au programme de la Nuit européenne des musées qui se tient ce week-end.