Enghien-les-Bains, Petit Poucet du Réseau des villes créatives de l’Unesco

Enghien-les-Bains, dans le Val-d’Oise, a récemment été nommée membre du Réseau des villes créatives de l’Unesco, devenant la plus petite ville du réseau – qui compte 41 inscrits, parmi lesquels Pékin, Séoul, Montréal, Brazzaville ou encore Buenos Aires – et la troisième cité dans le monde à être labellisée dans la catégorie Arts numériques, avec Lyon en 2008 et Sapporo (Japon) cette année aussi. Une nomination qui doit beaucoup au dynamique Centre des arts, initiateur depuis dix ans d’une grande variété de projets en partenariat avec le territoire et ses acteurs, mais également à l’international. Avec lui, Enghien-les-Bains a su promouvoir le développement d’industries culturelles et créatives suscité par les technologies numériques et en offrir un accès plus large, démontrer l’intégration réussie des arts numériques pour l’amélioration de la vie urbaine et participer à la croissance des formes d’arts électroniques demandant la participation de la société civile. Amorcé en 2004, le Réseau des villes créatives ambitionne de développer la coopération internationale entre les communes ayant reconnu la créativité comme un moteur du développement durable, au travers d’un partenariat global entre plusieurs acteurs publics et privés.