Le street art s’invite chez Dalí

Dalí fait le mur est une exposition inédite, à découvrir à partir de ce jeudi 11 septembre à l’Espace Dalí à Paris, proposant un dialogue imaginaire entre l’œuvre du maître disparu et une vingtaine d’artistes du street art. Leur point commun ? « Une façon de dévoiler le monde : provocatrice, iconoclaste et sauvage, souligne Véronique Mesnager, commissaire de l’exposition. A l’instar de Dalí, les artistes du street art ne s’imposent aucune limite dans leurs sources d’inspiration, leurs matériaux, leurs supports, leurs revendications. » Chacun des invités – parmi lesquels Valeria Attinelli, Fred Calmets, Codex Urbanus, Jérôme Mesnager, Kouka, Nowart ou encore Speedy Graphito – a réalisé pour l’occasion une œuvre osant confronter l’univers surréaliste au vocabulaire et aux codes de l’art urbain qui s’appuie aussi bien sur la peinture, le pochoir et le dessin que la lumière, le son et l’installation. « Dalí n’aurait pu, comme tout un chacun, faire fi de ce mode d’expression qui surgit à chaque coin de rue. Lui qui aimait explorer et rencontrer des innovants pour découvrir ce que lui-même n’avait pas encore fait… Nous pouvons imaginer qu’il aurait sûrement trouvé parmi les multiples talents de ces artistes de rue de nouvelles pistes. » Plus d’informations.