Wallworks, petite dernière des galeries parisiennes

Nouvelle venue dans l’univers des galeries parisiennes, Wallworks est née de la passion de son initiateur, le producteur de cinéma Claude Kunetz, pour le Street art. La galerie occupe les 140 m2 du sous-sol d’un ancien bâtiment industriel des années 1900 et affiche un caractère «underground» à la fois londonien et berlinois. Afin de privilégier un travail de fond, la galerie programmera quatre à cinq grandes expositions par an, avant tout consacrées à des graffeurs français et des plasticiens indonésiens. L’exposition inaugurale De la rue jaillit la couleur met à l’honneur Kongo, l’un des représentants majeurs de la scène graffiti française, à travers une trentaine d’œuvres réalisées sur toile, sticker et plexiglas. La galerie a également pour projet la présentation d’œuvres réalisées en milieu hospitalier, avec lequel Claude Kunetz travaille depuis une dizaine d’années. Il est notamment le créateur de la Cordonnerie, un centre culturel implanté en 2003 au cœur de l’hôpital psychiatrique de Prémontré, dans l’Aisne.