L’alphabétisation au cœur de la Triennale de l’estampe de Tallinn

Tallinn, la capitale estonienne, accueille jusqu’en juin la 16e édition de sa Triennale de l’estampe, placée sous le signe des relations existant au XXIe siècle entre le texte et le langage, entre les arts visuels et la notion d’alphabétisation. Celle-ci ayant considérablement évolué depuis le siècle dernier – où elle faisait surtout référence à des capacités de lecture et d’écriture – : aujourd’hui, le numérique, les mathématiques, les sciences naturelles ou encore les médias déterminent de nouveaux critères et types d’« alphabétisation ». Literacy – Illiteracy est l’intitulé de la manifestation cette année, qui présente des artistes, essentiellement originaires de la Baltique et du Nord de l’Europe, travaillant les techniques classiques des arts graphiques et de l’estampe comme celles développées grâce au numérique. Plusieurs prix sont décernés lors de chaque triennale. En 2014, le Grand prix a été remis à la jeune Lithuanienne Viktorija Rybakova. L’exposition principale de la manifestation est présentée au Musée Kumu de Tallinn.