Coup d’envoi du 56e Salon de Montrouge

Le salon d’art contemporain de Montrouge s’est ouvert hier et propose une sélection des œuvres de 82 jeunes artistes à découvrir au gré des 3500 m2 de la Fabrique pendant un mois. Les participants à l’édition 2011 du salon ont été retenus à l’issue d’un processus de sélection mené avec un collège critique réunissant journalistes, historiens et commissaires d’expositions. Ils ont en moyenne 30 ans et sont originaires d’une vingtaine de départements français, mais aussi de Belgique, de Grande-Bretagne et des Pays-Bas. Trois d’entre eux ont par ailleurs été primés par le jury, présidé par le collectionneur Antoine de Galbert, dès de l’inauguration de l’événement : le Grand Prix du salon a été remis à Clément Cogitore, dont le travail s’appuie sur la vidéo et l’installation pour questionner les modalités de cohabitation des hommes avec leurs images. Rosa Maria Unda Souki a reçu le Prix spécial du jury pour son approche de la peinture et du dessin à travers lesquels elle s’intéresse à la mémoire et à la quotidienneté de l’espace intime. Enfin, le Prix du Conseil général des Hauts-de-Seine a été décerné au plasticien Ken Sortais, qui s’interroge pour sa part sur nos rapports à la vie quotidienne et à la société d’abondance. Ils seront tous les trois invités à réaliser une exposition personnelle au Palais de Tokyo, dans l’espace des modules Fondation Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, en novembre 2011.

Renseignements.