Festival de prix au Domaine de Chaumont-sur-Loire

Pour la deuxième année, le Festival international des Jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire a souhaité distinguer plus particulièrement certains jardins. Vendredi 3 juillet, un jury composé de paysagistes, de pépiniéristes, de jardiniers mais aussi d’artistes, de journalistes et de critiques d’art a décerné cinq prix. Le Prix de la Création a récompensé Réflexion d’un collectionneur de Solène Ortoli, qui a su s’emparer avec brio du thème de cette année : la collection. Par-delà un parterre d’herbes hautes et de fleurs des champs, un mur blanc percé d’ouvertures munies de glaces reflète un jardin installé en contrebas et inaccessible. Un au-delà du miroir qui a su séduire. Le Prix Design et idées novatrices a été attribué à Collectionneur de l’ombre réalisé par Antoine Ruellan et Yves Philippot. Ce jardin est sans conteste une des réalisations les plus intéressantes du festival. Les deux créateurs ont apporté un soin particulier à la mise en scène de leurs fougères « abandonnées » sur le tarmac d’un aéroport… Le Prix Palette et harmonie végétales a distingué Philéas, réalisation de Laure Lemetayer, Anaïs Leveneur, Karen Geffray, Benoît Coquillard et Thibault Baudet. Un jardin à la fois poétique au fort pouvoir d’évocation. Nostalgiques de l’enfance au jardin, ne pas s’abstenir ! Le Prix Jardin transposable a été remis à Suspensions climatiques de Swan Cazaux et Claire Dematos. Un labyrinthe d’étagères et de végétaux très inspirant. Le jury a, par ailleurs, souhaité offrir un Prix spécial à Silence ! ça mousse de Chloé Ricou, Agathe Le Mire et Florian Dubos. www.domaine-chaumont.fr