Fabienne Verdier au Palazzo Torlonia : histoire d’une rencontre

Il y a deux ans, la famille Torlonia, propriétaire du Palazzo du même nom édifié en 1660 à Rome, a invité Fabienne Verdier à créer des fresques contemporaines monumentales pour redonner vie à l’un des salons détruits lors d’un incendie en 1991. De ce défi relevé par l’artiste française et auquel elle s’est consacrée de septembre 2009 à juin 2010, sont nés un film et un livre, les images du second provenant du premier, tourné par le photographe Philippe Chancel. Celui-ci a posé durant près de dix mois sa caméra dans l’atelier de Fabienne Verdier, la « fosse » comme elle le surnomme, pour suivre au plus près la genèse de son œuvre, ses gestes, jusqu’à reproduire le « chant du pinceau ». Des textes de Corinna Thierolf, conservatrice en chef à la Pinakothek der Moderne de Munich, en Allemagne, et d’Eric Fouache, professeur de géographie physique et géoarchéologie, accompagnent l’ouvrage qui sort ces jours-ci aux éditions Xavier Barral.