Le MéPIC, un musée de 15 km de long !

Imaginé dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, le Musée éclaté de la Presqu’île (MéPIC) s’étend, jusqu’au 27 octobre, du centre historique de Caen jusqu’à la Manche : il est constitué de 15 pavillons, chacun formé de deux conteneurs – contenants ou contenus d’une œuvre – installés dans le paysage de l’une des 15 communes partenaires. Quinze artistes ont été invités – chacun par une institution culturelle de Basse-Normandie, Haute-Normandie et d’Ile-de-France – à concevoir un travail spécifique, une réflexion autour des thèmes de l’eau, de l’impressionnisme et du rapport au site. Parmi eux : Hicham Berrada, Dominique Blais, Katinka Bock, Bertrand Gadenne, Barthélémy Toguo ou encore Thu Van Tran. Le projet, proposé par le Laboratoire de l’art et de l’eau, une unité de recherche de l’Ecole supérieure d’arts et de médias de Caen/Cherbourg, vise à désacraliser l’espace muséal et à l’ouvrir à tous les publics. En parcourant le territoire, en circulant de site en site, celui-ci peut percevoir toute la richesse d’un anti-musée qui s’approprie le réel géographique pour la mettre au service des œuvres, fidèle aux enjeux culturels du paysage que portait en lui le mouvement impressionniste. Entrée libre les mercredi, samedi et dimanche de 13 h à 18 h. Plus d’informations.