Vive les monstres à Houston !

Conçue il y a une dizaine d’années par l’artiste britannique Philip Worthington, Shadow Monsters est une installation visuelle et sonore interactive qui a, depuis, fait étape dans de nombreuses institutions culturelles à travers le monde. Actuellement déployée dans l’immense hall du Museum of Fine Arts de Houston, au Texas, elle propose aux visiteurs de donner vie à toutes sortes de créatures fantastiques, d’hybridations empruntant au mondes végétal et animal, à partir de leurs propres silhouettes projetées sur le mur comme dans les théâtres d’ombres asiatiques. Une main devient une gueule aux dents acérées ; des langues fourchues, des yeux bizarroïdes autres branchies démesurées poussent au bout de chaque appendice du corps. Un projet qui prend source dans les souvenirs d’enfance de Philip Worthington (né en 1977) : « Je faisais naître d’énormes formes dans la lumière du projecteur de diapositives de mon père, créant des monstres et autres bêtes improbables. J’aime travailler avec des éléments simples, de manière intuitive, provoquer des sentiments ludiques qui nous touchent à un niveau des plus basiques. » A Houston, l’expérience, qui ravit petits et grands, est à vivre jusqu’au 20 septembre.