Henri Landier | Requiem pour les Barthélémy

En 2010, le peintre et graveur Henri Landier découvre dans la ville de Fuveau, au pied de la montagne Sainte-Victoire, un monument aux morts surmonté d’une statue de Marianne implorant le ciel avec rage. Les noms de onze membres de la famille Barthélemy sont gravés sur le monument. À l’occasion du Centenaire du conflit, Landier décide de rendre un hommage pictural et de saluer la mémoire de tous les combattants de la Grande Guerre. Dès lors, il peint avec frénésie et sincérité, retranscrit ses souvenirs et ceux que lui a racontés le poète Pierre Mac Orlan, ami rencontré en 1957. Il présente une exposition Requiem pour les Barthélemy dans son atelier de Montmartre à la fin de l’année 2018. Le Musée de la Grande Guerre a choisi d’exposer une sélection des œuvres mémorielles les plus marquantes d’Henri Landier. Visuel> Peinture d'Henri Landier choisie pour l'affiche de l'exposition. ©Henri Landier