Dianne Bos | The Sleeping Green. Un no man’s land cent ans après

Dianne Bos a emprunté le titre de cette exposition au célèbre poème Break of Day in the Trenches d’Isaac Rosenberg, poète et soldat de la Première Guerre mondiale. The Sleeping Green. Un no man’s land cent ans après est un ensemble de remarquables photographies prises dans le no man’s land entre les tranchées du front de l’Ouest. À partir de 2014, marquant le centenaire du début de la Grande guerre, Dianne Bos se met à parcourir les champs de bataille de France et de Belgique où ont combattu les soldats canadiens. Elle emploie différents appareils photos anciens et sténopés, y compris un appareil vieux de cent ans, pour photographier ces terres un siècle après la Grande guerre. De retour au Canada, elle poursuit son travail sur les images en chambre noire, incorporant au cours du tirage argentique des objets issus des sites de combats : pierres, feuilles, une balle de fusil… En les éparpillant sur le papier lors du processus d’impression ainsi qu’en détourant, brunissant et superposant des cartes du ciel, elle produit un palimpseste visuel propre à exprimer la profondeur émotionnelle de ces paysages extraordinaires. Visuel : Dianne Bos, Trenches, Canadian National Vimy Memorial, Vimy France, 2014.