BD à Bastia | 24e rencontres de la Bande Dessinée et de l’Illustration

“Le dessin est une lutte entre la nature et l’artiste. Il ne s’agit pas pour lui de copier, mais d’interpréter”, disait Charles Baudelaire. C’est peut-être cette tension, cette force motrice et cette profonde interrogation permanente que l’édition 2017 de la BD à Bastia nous propose d’explorer. Nous humains, sommes plongés entre réel et imaginaire, dans un espace insondable pour les sens. Et notre conscience doit alors se parer de sensibilité, de subtilité, voire de subjectivité pour tenter d’y voyager et d’y déceler quelque secret porteur de sens. Qu’il observe la nature ou qu’il entrevoie les interstices des dimensions cachées, l’artiste a certainement accepté la mission de prendre pour nous le temps. Le temps de tenter l’interprétation de ce qu’il perçoit. Le temps de nous livrer des pistes et des chemins. Le temps de nous faire réaliser que nous pourrions essayer de prendre le temps. Nous en avons besoin pour appréhender la complexité du monde. C’est pour cela qu’il faut aller à la rencontre des artistes de cette nouvelle édition. Rencontrer leur univers. Arpenter les expositions, participer aux conférences débats, se plonger dans les projections. C’est une chance pour Bastia de voir chaque année son festival de la BD prendre de l’ampleur et étendre sa notoriété. C’est une chance aussi pour la Corse. Avec : Mélanie Allag, Pablo Auladell , Vincent Bailly, Matthieu Bonhomme, Joanna Concejo, Violaine Costa, Rébecca Dautremer, Alexis Deacon, Aurélien Ducoudray, Fabcaro, Isabel Greenberg, Catherine et Christian Humbert-Droz, Kris, Stéphane Levallois, Stéphane Melchior, Catherine Meurisse, Jérémie Moreau, Clément Oubrerie, Barbara Pellerin, Anouk Ricard, Jules Stromboni, Marcelino Truong, Vincent Vanoli, Winshluss. Visuel : © Matthieu Bonhomme / Texas Cowboys, Dupuis.