-196 °C ἄζωτος

À l’image de l’élément chimique azote, les œuvres entreposées dans les frigos du Préàvie activent leurs propres paradoxes temporels et transformations d’un état à un autre, entre conservation et préservation, accumulation et stockage, soin et destruction. Sur une proposition de Marion Zilio, assistée par Elise Brefort, Soukmachines nous invite à sa première exposition 2022, qui réunit dans un nouveau lieu d’art réfrigérant, au Pré-Saint-Gervais, 17 artistes en résidence au Préàvie. Partout des fossiles, du plastique, de la mémoire humaine et terrienne en stock et en pagaille témoignent d’existences révolues, comme si notre espèce avait anticipé sa fin programmée. Nous cohabitons avec le passé et anticipons les ruines à venir. Si bien que notre présent semble toujours déjà passé. Post-contemporains de nous-mêmes. Les œuvres de l’exposition -196 °C ἄζωτος délivrent des capsules de temps ou des utopies manquées. Elles sont une mémoire fragile, un arrêt impossible dans la flèche du temps. L’azote en est un dénominateur commun. Composé du a (privatif) et du radical grec ζωτ (« vivant »), il signifie littéralement « privé de vie » ázôtos. Il est encore l’invivable, l’insupportable. Pourtant, et malgré son nom, il est un des composants principaux de l’atmosphère et des écosystèmes. Les artistes : Chedly Atallah, Clémence Althabegoïty, Gabrielle Le Bayon, Diane Benoit Du Rey, Clément Bouissou, Yannick Dangin-Leconte, Ibai Hernandorena, Shengqi Kong, Gabrielle Kourdadzé, Vanina Langer, Louise Lan Millot, Miguel Miceli, Jean-Baptiste Monteil, Julien Richaudaud, Pierre Seiter, Alice Suret-Canale, Lise Thiollier.    Visuel> ©Miguel Micelli - Les jardins de la Dépression.   Contact> -196 °C ἄζωτος, du 4 au 20 février 2022, au Préàvie  : visites libres les samedis et dimanches entre 15h et 19h. visites guidées en présence d’un des artistes du mercredi au vendredi à 18h30 (sur inscription). Vernissage le 4 février 2022, à partir de 19h (inscriptions).