Nuit blanche dans le XVIe : rien n’est acquis, alors savoure !

« Les enfants écrivent leur monde d’après » © Philippe Écharoux

Du 24 septembre au 3 octobre (inclus) de 20h15 à minuit dans 7 lieux du 16e arrondissement « Les enfants écrivent leur monde d’après » : photographe, portraitiste, né en 1983 à Marseille, Philippe Écharoux propose, dans le sillon de l’artiste américaine Jenny Holzer, du Street Art 2.0 : « J’ai voulu créer ma propre façon de faire du Street Art, dit-il, il y a déjà des artistes, qui utilisent les bombes de peinture ou les collages de manière extraordinaire, je suis donc parti de l’outil que je maîtrise le mieux en tant que photographe, la lumière ». Philippe Echaroux est donc intervenu dans les écoles pour expliquer sa démarche aux enfants et présenter cette nouvelle forme d’art urbain, éphémère et respectueuse de l’environnement. « Ces enfants qui incarnent l’avenir sont là pour nous faire lever la tête, nous aider à réfléchir », affirme-t-il.  Tout dépend de l’éducation qui leur est donnée ! En octobre 2020, son installation, Dans la mémoire du monde, au Musée du Quai Branly mettait à l’honneur les Paiter Surui, avec des projections de portraits des membres de cette tribu d’Amazonie sur le feuillage des arbres du musée – une invitation à découvrir ce peuple qui lutte pour préserver l’intégrité. Les slogans choisis ici avec les enfants sont à retrouver : Place du Costa-Rica, 9 rue François-Millet, au Lycée Jean-Baptiste Say, 13 rue d’Auteuil, 29 rue de l’Annonciation, 43 rue de la Pompe, au Lycée public René Cassin, 181 av. de Versailles, au Lycée Janson de Sailliy, 92 rue de la Pompe. Ce n’est pas tous les jours que le 16e arrondissement de Paris s’ouvre aux arts de la rue, profitons-en !