Milhazes – L’exubérance d’une enfant de Rio

Un chatoyant jeu d’enfant : c’est ce qu’évoquent à première vue la peinture et les collages de Beatriz Milhazes. On imagine la jubilation de l’artiste brésilienne disposant ces gigantesques gommettes multicolores en vinyle mêlées à des papiers de bonbons. Bien sûr, le processus est plus complexe qu’il n’y paraît comme l’explique la fondation Cartier où elle expose jusqu’au 21 juin. L’artiste peint le motif au verso d’une feuille de plastique transparent qui est ensuite collée sur la toile. Lorsque la peinture est sèche la feuille de plastique est retirée, laissant le motif transféré, qui vient alors se superposer à d’autres motifs en une infinité de combinaisons de formes et de couleurs. Semblables à des images de kaléidoscope, ces créations de plusieurs mètres de haut s’intègrent parfaitement au lieu. A la structure rigide et métallique conçue par Jean Nouvel répondent les formes rondes et acidulées des œuvres de Beatriz Milhazes. En outre, cette dernière a réalisé pour l’occasion deux installations sur les murs de verre du bâtiment. Lorsque la météo sourit, les rayons du soleil prennent le relais et se glissent à travers elles, venant dessiner au sol les contours de nouvelles œuvres cette fois mouvantes et éphémères.

GALERIE

Contact
Jusqu’au 21 juin Fondation Cartier, 261, boulevard Raspail, 75014, Paris, France.
Tél. : 01 42 18 56 50 www.fondation.cartier.com.

Crédits photos
Vue de l’exposition © Beatriz Milhazes, Ambroise Tezenas