Neïla Czermak Ichti

Grâce au dessin et à la peinture, Neïla Czermak Ichti décrit les siens, sa famille, et ses amis qui l’entourent. La représentation de scènes, en apparence quotidiennes et banales, parlent de ses croyances, ses cultures, et revêt des dimensions magiques et invisibles. Sa manière de peindre des scènes quotidiennes, tout en les "twistant" est une manière aussi réelle de parler d’histoires souvent oubliées et considérées comme allant de soi, une nouvelle fois. Neila Czermak prouve que rien ne va de soi, qu’il faut attirer l’attention sur ce petit monstre qui dort sous nos lit ou la phrase prononcée (disait-elle la vérité ?) par une grand-mère de l’autre côté de la Méditerranée. Ses toiles replacent un espoir dans une manière juste de parler de nous, tout en plaçant la bizarrerie comme une position radicale et une manière d’être au monde. Visuel > Neïla Czermak Ichti, Last Train to Chaos + Girl with the eagle eye, 2020.