Louis Pons

« “J'avais seize ou dix-sept ans, je traînais, je ne savais pas ce que je cherchais ; je voulais faire du dessin, des caricatures dans les journaux.(1)” Ces mots sont de Louis Pons à une époque de sa carrière où le dessin qu'il a cultivé toute sa vie est à son apogée. Le dessinateur aurait pu devenir écrivain puisque ses mots sont souvent aussi incisifs que ces traits et, illustrant le dos de ses enveloppes de correspondance, il jette à la hâte et avec une rare vigueur, un dessin de circonstance, une sorte de sourire désabusé à son destin de caricaturiste délaissé qu'il signe Snop. Ce nom à l'envers est visible et revendiqué, il ne l'a pas laissé à l'intérieur de l'étui de papier à qui il a confié ses mots. Non, le dessin ne s'oublie pas et il revendique la figurine comme Daumier honorait ses caricatures du monogramme HD. » Bernard Plasse, galeriste. (1) Extrait de l'entretien de Louis Pons avec le galeriste Alain Paire en juillet 1993. Visuel : Dessin signé Louis Pons.