Jérémy Gobé | Andrea Mastrovito

Dans le cadre d'une résidence au sein de l'entreprise Saint-Gobain Weber France, Jérémy Gobé développe Anthropocène, un projet artistique engagé conjuguant création, science, industrie et développement durable. A travers la création d’une installation monumentale inédite, apposée sur la façade extérieure du jardin de la Fondation Bullukian, ainsi que la présentation d’un ensemble de sculptures formant un parcours de déambulation, vise à illustrer les réponses aux défis contemporains de notre société et à matérialiser de nouvelles possibilités de construction plus respectueuses de l’environnement. Andrea Mastrovito est un artiste dont les œuvres se révèlent aussi bien à travers la pratique du dessin que de la performance, la vidéo, la sculpture et l’installation. Il propose ici quatre grandes installations in situ immergeant le spectateur au sein même de l’œuvre. A travers sa réflexion sur le paysage, son déplacement et ses mutations, Andrea Mastrovito dévoile une relecture du présent caractérisée soit par la mélancolie d’un destin inéluctable, soit par l’enchantement d’une vie qui naît toujours de sa propre destruction. Visuel : Premiers essais de matriçages au sein de la résidence Weber, Jérémy Gobé.