Jean Madeyski

Pour sa première exposition à la Galerie du Tableau, Jean Madeyski dévoile un ensemble inédit d’œuvres consacrées au thème des reflets. Jean Madeyski se compare à un analyste en quête de l’intime, de ce qui est dissimulé, et a exploré un éventail de disciplines photographiques. Mû par ses émotions il cherche ce qui est intense et essentiel, en lui-même comme dans ses sujets. Pour l'artiste, le thème des reflets s’est imposé comme une évidence : « Immédiatement j’ai vu dans les surfaces vitrées, la multitude d’univers qu’elles pouvaient offrir pour n’en former plus qu’un, comme une échappée belle à la réalité qu’elles subliment pourtant, une occasion supplémentaire de regarder le monde, ou plutôt en l’occurence, les mondes que ces portes, presque exclusives, clandestines ouvrent quand on veut y regarder. Les reflets sont le singulier et le pluriel à la fois. Le masculin qui rencontre le féminin pour n’en faire qu’un, plat mais ouvert sur l’universel.Est-ce un refuge ou mon âme d’explorateur qui s’exprime? Je me laisse porter à ces découvertes tant urbaines que rurales et qui regroupent l’intégralité des univers qu’il est possible de rencontrer. Le champs des possibles des reflets est universel et inépuisable. Très souvent, les spectateurs pensent que j’ai fait un montage, que le résultat est une forme d’imposture. Je ne me sens jamais aussi proche de la vérité que dans ces cas-là. Car ces univers sont là et ne demande qu’à s’exprimer. Ma recherche est équilibre. Elle est esthétique aussi. Ces nouvelles dimensions que je découvre m’exaltent au plus haut point. Elles repoussent les limites du monde des possibles.»